Rione XV - Esquilino | Turismo Roma
Vivre à Rome, découvrir Rome
Services touristiques et offre culturelle
+39060608
Your tailor-made trip

Social Block

You are here

Rione XV - Esquilino

La Porta Magica - Piazza Vittorio Emanuele II

Situé sur la colline du même nom, la plus haute des sept collines sur lesquelles Rome a été fondée, à près de 60 mètres, le Rione XV - Esquilino, est connu pour être la zone où s'entrecroisent le plus grand nombre de nationalités et de traditions de la ville, un véritable creuset culturel et un carrefour du goût, grâce aux nombreux restaurants et magasins d'alimentation ethnique et aux stands de street food du quartier.

Son toponyme n'a pas d'origine certaine. Il dérive probablement du Castrum Equites Singulares Augusti, la garde à cheval personnelle de l'empereur qui, sur le Celio, à quelques pas de la Via Tasso, avait son quartier général, la Castra Priora Equitum Singularium. Ou peut-être dérive-t-il du terme Aexquiliae, de ex-colere, le verbe qui définissait la ceinture suburbaine de la ville avec le sens de "vivre en dehors" du noyau central de la ville ; cela parce que la zone se trouvait à l'extérieur des murs serviens, donc en dehors du centre de la ville, jusqu'au moment où les murs d'Aurélien furent érigés à l'époque impériale.

Le quartier, tel que nous le voyons aujourd'hui, s'est développé vers la fin du XIXe siècle autour de la Place Vittorio Emanuele II, la plus grande place de Rome avec ses 316 x 174 mètres. La disposition de la place et la conception des bâtiments monumentaux aux portiques de style humbertien qui l'entourent sont l'œuvre de l'architecte romain Gaetano Koch, qui fut chargé de les construire après le transfert de la capitale d'Italie de Florence à Rome. Inaugurés en 1888, les magnifiques jardins de la Piazza Vittorio, récemment restaurés, sont le cœur battant du rione. Définis à l'époque comme une "place" magnifique et romantique caractérisée par une porte décorative, on trouve à l'intérieur des traces architecturales de différentes époques. Leur caractère exotique est souligné par les nombreuses variétés d'arbres du monde entier, dont des palmiers, des magnolias, des platanes et une ravissante roseraie.

Parmi les monuments, les sites archéologiques et les édifices religieux les plus représentatifs du rione, nous trouvons Porta Maggiore avec la curieuse tombe du boulanger Eurisace et de sa femme Atistia datée entre 30 et 20 avant J.-C., les Trofei di Mario, une fontaine monumentale de l'époque impériale située dans les jardins de la Piazza Vittorio Emanuele II, ainsi que la mystérieuse Porta Magica, ancien témoignage d'une ville qui cache également de nombreux mythes et mystères, l'église Santa Bibiana la toute première œuvre architecturale de Gian Lorenzo Bernini, le théâtre Ambra Jovinelli, le seul de Rome construit dans le style Art nouveau, l'Acquario Romano, un bâtiment monumental emblématique inspiré de l'architecture classique grecque et romaine, la Scala Santa, selon la tradition les 28 marches de l'escalier sacré sont exactement les mêmes que celles que Jésus a montées dans le palais de Ponce Pilate à Jérusalem, la basilique de Santa Croce in Gerusalemme, la maison d'Hélène, la mère de Constantin, qui a transformé en chapelle le grand atrium pour abriter les reliques de la Croix qu'elle avait apportées à Rome, et la Villa Wolkonsky, construite en 1830 par la princesse Zenaida Wolkonsky, épouse du prince Nikita, aide de camp du tsar Alexandre Ier, comme lieu de retraite loin du chaos du centre de Rome, et pour divertir ses amis artistes et littéraires, dont Nikolaj Gogol', qui y a écrit plusieurs chapitres de son chef-d'œuvre Les âmes mortes. La zone de la villa est traversée par trente-six travées de l'aqueduc de Néron, construit au Ier siècle ; la princesse fit construire sa maison sur trois de ces arches. Le long du reste de l'aqueduc, un jardin de style romantique s'est développé. Il est devenu célèbre pour ses roses et ses vestiges romains, dont la plupart provenaient de tombes situées le long du tracé de l'aqueduc. Aujourd'hui, la Villa Wolkonsky est la résidence officielle de l'ambassadeur britannique en Italie.

Dans les temps anciens, la région d'Esquilino avait la réputation d'être un lieu maudit en raison de son caractère malsain et marécageux. Bien que Maecenas l'ait fait bonifier pour construire sa villa et d'autres habitations à usage privé, la zone a conservé sa réputation de lieu maudit inchangée au fil des siècles. Au Moyen Âge, les magiciens, les sorcières et les nécromanciens s'y retrouvaient pour effectuer leurs rites magiques.

Limites : piazza di Porta San Giovanni, viale Castrense, Mura Aureliane jusqu'à Porta San Lorenzo, via di Porta San Lorenzo, via Marsala, piazza dei Cinquecento, viale Giovanni Giolitti, via Agostino De Pretis, piazza di Santa Maria Maggiore, via Merulana, piazza San Giovanni in Laterano, piazza di Porta San Giovanni.

Le blason du rione XV est divisé en deux parties : dans la partie supérieure, un arbre luxuriant et dans la partie inférieure, trois sommets de montagne représentant la colline Esquilino, la colline Viminale et la colline Celio, le tout sur un fond argenté.

You may also be interested in

Place Vittorio Emanuele II

Piazza Vittorio Emanuele II
Place Vittorio Emanuele II
Monuments
Share Condividi

The heart of the multi-ethnic Esquilino district

TAG 
Curiosità

Media gallery