Vivre à Rome, découvrir Rome
Services touristiques et offre culturelle
060608
Your tailor-made trip

Social Block

You are here

Rome Chrétienne

Basilica di Santa Maria Maggiore
Basilica di San Clemente
Basilica di San Pietro
Santa Maria degli Angeli e dei Martiri
Basilica di San Paolo fuori le mura
Basilica di San Giovanni in Laterano

L’univers dévotionnel de l’histoire de Rome est peuplé par un grand nombre de dieux. 

Le point de départ de notre itinéraire ne peut être autre que le Panthéon, le temple dédié à toutes les divinités qui est encore de nos jours un lieu de dévotion, car il est devenu l’église de Santa Maria ad Martyres et le sanctuaire des rois d’Italie.

Pas très loin, dans le Forum Romain, se concentrent quelques uns parmi les plus intéressants temples romains de la ville : le Temple de Saturne, le Temple des Dioscures et le Temple de Vesta.

Après les temples de l’antiquité voyons de plus près quelques unes de centaines d’églises dont Rome est disséminée.

 

Saint-Jean-de-Latran est la cathédrale de Rome et pour cela on la définit comme « la mère des églises du monde entier ». Á l’origine il s’agissait en effet d’un bâtiment servant aux réunions publiques et à l’administration de la justice, qui plus tard devient un temple chrétien aux proportions majestueuses, pouvant accueillir des foules de fideles.
La Basilique se trouve à l’emplacement d’une ancienne basilique que Constantin fit construire autour du 314 sur des terrains appartenant à la famille noble des Latrans qui donne le nom au quartier. Au fil des siècles, la basilique a été plusieurs fois endommagée et ensuite restaurée et enrichie.

Pas très loin, en suivant via di San Giovanni in Laterano, on rejoint la Basilique de Saint-Clément. En dépit de son aspect extérieur en style tardo-baroque l’église cache des trésors datant surtout du Moyen-âge comme : le ciboire, les sols cosmatèsques, la splendide schola cantorum, la mosaïque d’école romaine qui représente le Triomphe de la Croix et les fresques réalisées par Masolino da Panicale dans la chapelle de Santa Caterina. Très intéressante est aussi la visite à la basilique inférieure avec ses fresques dont une (la légende de Sisinnio) contient un des premiers témoignages de la langue italienne vulgaire.

 

Passez à côté du Colysée et continuez en direction de Piazza Esquilino, avant de la rejoindre vous verrez le portique de la Basilique de Saint-Pierre-aux-Liens (San Pietro in Vincoli) dans la quelle se trouve le Moïse de Michel-Ange; une sculpture assez vigoureuse à l’origine destinée au mausolée de Jules II qui ne fut jamais achevé.

 

Encore quelques pas et voici Santa Maria Maggiore, la basilique patriarcale la mieux conservée. En dépit de sa belle façade du XVIIIe siècle, c’est l’intérieur la partie artistiquement plus intéressante, notamment pour ses mosaïques. Les 36 tableaux de la nef centrale ainsi que les épisodes qui illustrent la venue et l’enfance du Christ datent de l’époque de Sixte III, tandis que la mosaïque de l’abside, œuvre de Jacopo Turriti, date du XIIIe siècle et illustre le couronnement de la Vierge entre le cardinal Giacomo Colonna et le pape Niccolò IV accompagnés des saints et des anges. Dans la basilique on peut admirer en outre les fresques (Prophètes), la Chapelle Sixtine avec ses marbres antiques et la Chapelle Paolina.

 

Au-delà du Tibre on peut visiter la Basilique de Santa Cecilia in Trastevere, au cœur d’un des quartiers les plus caractéristiques de Rome. Autour du presbytère on peut remarquer le ciboire, la mosaïque moyenâgeuse de la cuvette de l’abside et la statue en marbre de Sainte Cécile, qui représente le corps de cette martyre tel qu’on le retrouva en 1599. Le vrai bijou de cette église se cache toutefois dans le chœur : il s’agit de la fresque de Pietro Cavallini qui représente le Jugement Dernier, un remarquable exemple de la peinture de l’époque avant Giotto.

En suivant le Tibre en direction nord on atteint Piazza San Pietro, chef d’œuvre du Bernin et vestibule de l’ensemble architectonique chrétien le plus important au monde. Le minuscule état du Vatican accueille chaque année des millions de touristes et de pèlerins attirés tant par les œuvres d’art magnifiques que par la valeur symbolique profonde de ce lieu incomparable.

Share Condividi

Media gallery

Media gallery
Basilica di Santa Maria MaggioreBasilica di San ClementeBasilica di San PietroSanta Maria degli Angeli e dei MartiriBasilica di San Paolo fuori le muraBasilica di San Giovanni in Laterano

Node Json Itinerari Block

Interactive map

Choose events and services nearby

The itinerary's places