L.A.R. Abat-jours depuis 1938 | Turismo Roma
Vivre à Rome, découvrir Rome
Services touristiques et offre culturelle
060608
Your tailor-made trip

Social Block

You are here

L.A.R. Abat-jours depuis 1938

L.A.R. Paralumi dal 1938
L.A.R. Paralumi dal 1938
L.A.R. Paralumi dal 1938
L.A.R. Paralumi dal 1938
L.A.R. Paralumi dal 1938
L.A.R. Paralumi dal 1938
L.A.R. Paralumi dal 1938
L.A.R. Paralumi dal 1938
L.A.R. Paralumi dal 1938
L.A.R. Paralumi dal 1938
L.A.R. Paralumi dal 1938

Une grande expérience et haute qualité transmises de génération en génération.

Ce petit atelier dans le cœur de Rome, à quelques pas de la Place d’Espagne, réalise ses lampes et abat-jours encore artisanalement avec des matériaux exclusifs, de toutes les couleurs et pour tous les milieux.

La longue expérience et la haute qualité, transmises de génération en génération, sont les marques de fabrique d’une manufacture qui dans le temps a servi les grands metteurs en scène, les personnages fameux, les architectes d’intérieur et antiquaires. Les pièces produites sont uniques, appréciés par tous les amants de l’élégance ; on peut les trouver dans les plus importants palais romains. Le laboratoire confectionne depuis 80 années des lampes de toutes sortes : plissés, en parchemin cousus ou doublés en tissus.

Antonello Gualdani, propriétaire de cet ancien atelier, nous raconte son Rome.

“Cet atelier compte une longue histoire. Tout est commencé avec mon grand-père, le père de mon père, avec un frère et un associé.

Pendant les années tout est passé de mon grand-père au fils, qui étaient en trois, Fausto, Ezio et Renato. Ensuite moi et mon cousin on a pris la relève, encore trop jeunes pour endosser une responsabilité tellement grande : en famille on ne meurt pas très vieux.
Disons que nous nous préparions depuis longtemps. On avait l’habitude en été, terminée l’école, d’aller à l’atelier et regarder comment ça marchait et en même temps gagner quelques lires pour une pizza avec les amis.

L’idée était : « Apprends pour l’instant, après choisis »
Et donc mon cousin Fabrizio et moi-même avons choisi.

Cette rue était une rue d’artisans : il y avait l’encadreur, le bronzier, le tapissier, le forgeron, et le tailleur.
Maintenant nous sommes les seuls encore là et nous voulons résister.

Nous sommes ici depuis longtemps et nous avons vu la ville changer à travers la vitrine de cet atelier.

Ici sont venues plusieurs personnes : scénographes, architectes, designers des années 60 et d’après, toutes les personnes les plus connues, dont on parle encore, aussi personnages du monde du cinéma.
Juste au cours de cette semaine nous avons fait un travail pour Giulio Trappetti, un des titulaires du studio Tirelli Costumi, qui a “habillé” pendant des décennies les films de Hollywood.

Pour le cinéma nous avons beaucoup travaillé : les lampes de Le Parrain sont les nôtres, mais aussi celles de Beauté volée de Bertolucci, ainsi que celles de Ocean’s Twelve ou celles qu’on voit dans le cottage en montagne de Cliffhanger avec Sylvester Stallone.

Dans les années 70 les productions de la télé des feuilletons d’époque, faisaient très attention à la construction de chaque détail :  la culture de la beauté passait à travers celle élégance. Les personnes regardaient la télé en y tirant une influence positive.
Il y avait une éducation au goût diffusée et on faisait de la confiance à ceux-ci qui en savait interpréter les signes, les codes.

La crise pourtant a fait perdre cette attention et la façon de faire confiance : on perçoit avec  fatigue la valeur ajoutée d’un produit unique, que as tu seul et qui est fait pour durer pendant le temps.

Chaque objet ici est comme ça: il ne peut pas être replié parce qu’il nait d’un notre regard.

Dans les ateliers on est les dépositaires d’un métier, qui n’a rien à faire avec le technicisme d’un travail.

Le métier signifie assimiler l’expérience à travers  les yeux, absorber le goût, savoir accoupler les formes et les couloirs.
Il faut du temps et de la patience : pendant les années on apprend en observant qui travaille, tu entres dans les maisons et vois les projets. Et ça se passe de la même façon à n’importe qui vient après toi.

 

Un métier se transmet comme un récit ancien.

J’ai 55 ans, mon cousin 68, Benedetto, la personne qui nous aide, 72. Un autre collaborateur 62. La machine à coudre se trouve dans ces angles, elle a 100 ans et marche, encore aujourd’hui, sans électricité, avec la manivelle.
Ici tout vous raconte du temps.

Il y a des phases de travail nécessaires pour chaque pièce - tirée à la main - : d’abord on la coupe, après on la fait assembler, la coller, tu dois attendre qu’elle se sèche et au même temps on en fait une autre.
Il y a l’attente pour qu’un projet prenne sa forme : tu l’imagines et après le matériel le rend vif.

L’art ici, c’est un grand maître : tu peux trouver les abat-jours inspirés de Boccioni, c’est à dire beaucoup de couleurs ou pas du tout, qui marchent parce que, comme les anciens Romains enseignent, la beauté est l’harmonie parmi les contrastes. 

Nous ne gaspillons rien, comme on  a appris des anciens : un jour nous nous sommes retrouvés avec les enveloppes pleines de restes de soie et nous nous sommes dit : « aller l’utiliser ».

Même chose avec les restes de parchemin.
Si tu te regardes autour de toi, ne trouveras pas une pièce égale à l’autre.

Dans chaque abat-jour il y a l’unicité de tout ce que nous avons vécu, des tissus qu’on a appris à reconnaitre parmi les doigts, de l’art dont nous sommes nourris, de l’inspiration de l’instant présent. 

Et c’est tout d’ici, de cet atelier, où il y a l’histoire de ma famille.

Parce que nous sommes artisans, dès 1938 .

Informazioni

Indirizzo 
POINT (12.47803 41.904822)
Horaires 

Dal lunedì al venerdì dalle 8.30 alle 18.30

Il sabato dalle 8.30 alle 12.30

Domenica chiuso

Contacts 
Email: 
info@paralumi.it
Facebook: 
www.facebook.com/LARparalumi
Instagram: 
www.instagram.com/explore/locations/1022604687/paralumi-roma-1938-lar?hl=it
Sito web: 
www.paralumi.it
Telefono: 
0039 06 6876647
Twitter: 
https://twitter.com/paralumiLAR
Share Condividi

Location

L.A.R. Paralumi dal 1938, Via del Leoncino, 29
Via del Leoncino, 29
41° 54' 17.3592" N, 12° 28' 40.908" E

Media gallery

Media gallery
L.A.R. Paralumi dal 1938L.A.R. Paralumi dal 1938L.A.R. Paralumi dal 1938L.A.R. Paralumi dal 1938L.A.R. Paralumi dal 1938L.A.R. Paralumi dal 1938L.A.R. Paralumi dal 1938L.A.R. Paralumi dal 1938L.A.R. Paralumi dal 1938L.A.R. Paralumi dal 1938

Node Json Map Block

Interactive map

Choose events and services nearby