Vous souvenez-vous de l’inoubliable caricature de l’agent de la police urbaine Otello Coletti, interprété par Alberto Sordi dans le film Il Vigile de Luigi Zampa, qui dirigeait avec un zèle excessif et une mimique irrésistible le trafic de la Piazza Venezia du haut de son estrade ? Mais la mémoire de ce lieu est aussi indissolublement liée aux discours fougueux que le « Duce » Benito Mussolini lançait du petit balcon qui donne sur la place.

 

Toujours ici est inhumé le Soldat Inconnu, en souvenir perpétuel de tous ceux qui ont perdu leur vie durant la première guerre mondiale sans pouvoir être identifiés. L’aspect actuel de la place remonte au début du XXe siècle à l’époque où, à la suite d’importants travaux de démolition on construit le Vittoriano, un monument colossal en honneur de Vittorio Emanuele II (que les romains, moqueurs, appellent « la machine à écrire »).

 

Il ne faut pas oublier, enfin, que le Palazzo Venezia fut le siège du pontificat, c’est en effet de son balcon que le pape Jules II assistait aux courses des chevaux berbères qui ont continué à se dérouler sur la via del Corso jusqu’en 1883.  Parmi les anciens bâtiments de la place il faut en outre remarquer le Palazzo Bonaparte qui fut, jusqu’à sa mort en 1818, la résidence de Letizia Ramolino, la mère de Napoléon.

Address

Piazza Venezia