Il existe des exemples du “boire froid” dès l’antiquité, mais celui de la Grattachetta est un chapitre exclusivement romain de cette histoire : découvrons-le ensemble. Avant tout le nom: grattachecca dérive de l’action même par laquelle est produite la «glace». À savoir ce geste par lequel, avec un ustensile spécial, la glace est grattée d’un bloc, dont le nom traditionnel en jargon romain est la «checca». À la mince neige de glace grattée du bloc sont ajoutés des sirops et/ou jus de fruits avec, parfois, des morceaux de fruits frais ou secs. Une invention donc toute romaine de nourriture “de rue” qui fonde ses origines dans la fin du XIXème siècle et qui a su conserver intacte sa tradition ; il suffit de penser qu’aujourd’hui encore elle est préparée rigoureusement à la main et servie dans les kiosques historiques pendant les étés romains. Grattachecca et granita sont deux produits différents: faisons attention à ne pas les confondre ! Dans la première les sirops et les jus sont ajoutés après le travail de la glace, et sa saveur s’exalte dans ce contraste qui unit les sirops et la neige glacée directement dans notre palais. Dans la granita par contre, l’eau, les jus et les sucre sont mélangés, puis congelés et ensuite pilés : donc chaque cristal de glace contient toute la saveur de la granita. Apprenons à la faire à la maison avec une recette simple qui nécessite toutefois quelques astuces pour faire en sorte que la Grattachecca puisse conserver sa saveur originale.

La recette : grattachecca aux fruits de saison
Ingrédients:
•    Glace
•    Sirop ou jus de fruits
•    Sucre
•    Fruits

Préparation Avant de commenter la préparation, une astuce que nous suggérons est de sortir du freezer la glace et de la laisser reposer un peu avant de la travailler pour élever sa température. Une fois prêt, nous pilons la glace grossièrement : pour ce faire on peut utiliser l’ustensile à manivelle spéciale ou le mixer. Une fois la glace finement pilée nous la versons dans des verres adaptés, en ajoutant à volonté un sirop ou un jus de fruit frais précédemment préparé : citron frais, griotte, tamarin, coco, etc., ce qui vous plait le plus. Facultatif, l’ajout de fruits frais de saison ou de fruits secs. Important : la grattachecca doit être consommée rapidement, parce que si elle fond elle se mélange et perd toute sa bonté.

Les kiosques historiques de la Grattachecca romaine
•    FONTE D’ORO, Piazza G. Belli, Rome
•    CHIOSCO TESTACCIO, Via G. Branca, Rome
•    SORA MIRELLA, Lungotevere degli Anguillara (angle avec Ponte Cestio), Rome
•    ARA PACIS, Lungotevere in Augusta (angle Ponte Cavour), Rome
•    SORA MARIA, Via Trionfale (angle Via Telesio), Rome
•    BUENOS AIRES, Piazza Buenos Aires, Rome
•    PONTE MOLLO, Largo Maresciallo Diaz (Piazza Ponte Milvio), Rome
•    SMAX, Viale Giulio Cesare 140 (angle Leone IV), Rome
•    TAZZA D’ORO, Via degli Orfani 84, Rome
•    FISCHIO, Piazzale degli Eroi, Roma